Annexe 12

 

SFAR

 

La personne de confiance

Une personne de confiance pour m’aider ?

Lors d’une consultation ou d’une hospitalisation, la présence d’un proche peut faciliter la transmission des informations reçues : à deux, on peut vérifier ce que l’on a entendu, on peut en discuter, poser des questions. C’est pourquoi il vous est possible de désigner une personne de confiance (article L.1111-6 du Code de la santé publique). Ce n’est pas une obligation (on ne eut pas vous l’imposer), c’est un droit du patient (c’est votre choix).

Cette personne, librement choisie par vous dans votre entourage et en qui vous avez toute confiance, peut vous accompagner tout au long des soins et vous aider le cas échéant à prendre une décision concernant votre santé. C’est à vous, bien entendu, qu’il appartient de donner (ou non) votre consentement aux soins.

La personne de confiance est là pour vous aider, vous soutenir et faire prévaloir vos volontés. C’est à la personne de confiance que les professionnels de santé se référeront si, à un moment ou à un autre, vous n’êtes pas en mesure d’exprimer votre volonté. L’avis de la personne de confiance sera pris en compte par l’équipe médicale, même si, en dernier lieu, c’est le médecin qui prendra la décision.

 

 

https://sfar.org/pour-le-grand-public/droits-des-malades/#rub3

Laisser un commentaire

 

Livecleanbyfabiola |
Naturolab Mon coach Bien-être. |
Club Parfum Martinique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vivreaveclamaladiementale
| Cabinet de chiropratique Je...
| BoosterSaFertilité